dimanche 7 février 2016

Qui es-tu Alaska? de John GREEN




Auteur: John GREEN

Edition: Gallimard Jeunesse

Collection: Scripto

Parution: Août  2011

Pages: 416


Résumé: Miles Halter a seize ans mais n'a pas l'mpression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire: ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et sa rencontre avec Alaska. La troublante,l’insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante.
Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens: un roman qui
fait rire, et fait fondre en larmes l'instant d'après....

Avis: Un soir je ne savais pas quoi lire lorsque j'ai revu ce livre abandonné dans ma bibliothèque depuis presque un an! Quelle honte pour une grande fan de John Green! Je remercie le destin de m'avoir mise sur le chemin de ce fabuleux roman. Il est tombé à un moment où j'en avais vraiment besoin!

Nous découvrons donc l'histoire de Miles, un adolescent qui décide de partir en pensionnat loin de sa famille dans l'espoir de se trouver de nouveaux amis. Il y rencontre Alaska Young, jeune  fille absolument merveilleuse, bouleversante mais surtout énigmatique.Il tombe sous son charme dès le premier regard. Tout au long du roman je me suis posée des questions à propos de ce personnage. Je n'arrivais pas à la comprendre et à la saisir. Aime t'elle Miles? Qui est-elle réellement? C'est fou comme ce personnage a semé le trouble dans mon esprit. Je pourrais parler d'elle pendant des heures mais il faut que vous le découvriez vous-même.
Mais n'oublions pas les autres personnages notamment le Colonel de son surnom Chip. Je l'ai trouvé tellement drôle et plein de tendresse. Ce personnage vaut aussi le détour!
Cette histoire peut apparaître assez commune mais les personnages la rendent exceptionnelle. Ils sont fabuleux et pourtant normaux. Chacun a son rôle à jouer dans ce roman.

John Green écrit magnifiquement bien mais est-ce la peine de le dire? Son style est tout simplement merveilleux. Il utilise de nombreuses métaphores et des allusions philosophiques tout au long de son roman sans que ce soit "barbant"! C'est là d'ailleurs son talent!

Pour tout vous dire lorsque j'ai terminé le roman, je ne pensais pas que cela allait être un coup de cœur. Et finalement cela en fut un. Il m'a fait passer des rires aux larmes tant il est émouvant. L'auteur nous offre une véritable réflexion sur la mort, les religions et la façon de faire son deuil. J'ai été captivé par ce roman, il m'a complètement retourné tout comme le personnage d'Alaska. Que l'on soit clair, ce roman n'est pas parfait mais j' ai quand même beaucoup de difficultés à trouver des défauts. En fait, arrivée à la fin du roman beaucoup de questions sont restées sans réponses, ce qui m'avait beaucoup énervé. Et à l'heure où j'écris ma chronique, je me rends compte que cela fait parte du charme du livre: nous laisser dans l'incertitude car c'est ça la vie, un flot de questions quotidiennes parfois sans réponses.

Ce roman fut un véritable choc pour moi, et il va certainement rester pendant longtemps dans les livres que je n'oublierais jamais.

Le coin des citations: 

" Ma peur, la voilà, j'ai perdu quelque chose d'important que je ne peux pas retrouver alors que j'en ai besoin. C'est la peur du type qui a perdu ses lunettes et à qui l'opticien annonce qu'il n'y en a plus une seule paire dans le monde entier, qu'il devra faire sans dorénavant. "

- Donc ce type, ai-je dit de la porte du salon, François Rabelais, le poète, a dit sur son lit de mort : " Je pars en quête d'un Grand Peut-Être. " Voilà ma raison. Je ne veux pas attendre d'être mort pour partir en quête d'un Grand Peut-Être.

Comment allons-nous sortir de ce labyrinthe de souffrance ? (...)
Parce que quiconque a perdu son chemin au cours de sa vie a ressenti l'insistance lancinante de cette question. Passé un certain stade, nous levons tous les yeux pour constater que nous sommes perdus dans un labyrinthe.



4 commentaires:

  1. Salut ! Je viens de découvrir ton blog et je suis embêtée.. Je voulais m'y inscrire car j'ai lu plusieurs de tes chroniques et j'apprécié beaucoup ta façon d'écrire, de donner ton avis, mais il n'y a pas d'onglet pour. Du coup, je voulais te demander si tu pouvais rajouter un onglet pour s'inscrire à ton blog, afin que je puisse suivre tes nouvelles chroniques dès qu'elles seront postées ! Tiens moi au courant :) Sinon je n'ai pas spécialement apprécié Qui es-tu Alaska ?, malheureusement, mais je vois qu'on lit le même genre de livre donc je suis ravie !
    Gros bisous,
    Alice alias Plume de Chat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Alice! Ton message me fait vraiment plaisir, au début les chroniques ne sont pas toujours facile à écrire! J'ai essayé d'ajouter l'onglet en espérant que ce soit le bon! Je ne suis pas très douée avec la mise en page du blog ;
      En tout cas, tu as une nouvelle abonnée à ton blog que j'adore!! Au plaisir de te revoir :)

      Supprimer
    2. Je suis ravie qu'il te fasse plaisir ! Oui mais c'est normal d'avoir du mal au début, plus tu en écriras, plus tu t'amélioreras ! Malheureusement ce n'est pas le bon onglet mais je ne t'en veux pas, c'est un peu compliqué blogger ! C'est un logo jaune qui s'appelle Liens d'inscription je crois. J'espère que tu trouveras ! Merci infiniment d'avoir rejoins mon blog, tu n'étais pas obligée et ça me touche beaucoup !

      Supprimer
    3. Ahah décidément je ne sais pas si je vais y arriver ;) J'ai essayé à nouveau en espérant que ce soit le bon!

      Supprimer