jeudi 11 février 2016

La reine des lectrices de Alan Bennett




Auteur: Alan BENNETT

Edition: Folio (Gallimard)

Parution: Mai 2010

Pages: 122

Prix: 4,80


Résumé: Que se passerait-il Outre-Manche si, par le plus grand des hasards, la reine se découvrait une passion pour la lecture? Si d'un coup rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne, à négliger ses engagements royaux? C'est à drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d'autres défilent sous l’œil implacable d'Elizabeth, pendant que Buckingham Palace s'inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole des Windsor.

Avis: C'est tout à fait par hasard, en me promenant dans les allées de ma librairie que j'ai découvert ce roman à la quatrième de couverture plutôt alléchante! N'ayant pas lu de livres humoristiques depuis longtemps, je n'ai pas hésité une seule seconde à le prendre. Rentrée chez moi, je me suis allongée dans mon lit avec une bonne tasse de thé, so british, et j'ai dévoré ce roman en une soirée tant il m'a plu!

Elizabeth en cherchant ses chiens, découvre un matin, un bibliobus devant les cuisines de son château. Intriguée, elle entre dans ce lieu. Plus par politesse que par plaisir, elle emprunte un roman, et conquise, elle décide d'y retourner. Elle y fait la connaissance de Norman Seakins, un commis de cuisine, passionné par la littérature qui devient plus tard son "mentor" en matière de lecture. Si au début, elle se contente de lire les auteurs rencontrés au cours de sa vie, elle finit par voir plus grand et lire des choses dont elle n'aurait jamais cru être capable. Sa passion devient dévorante, elle ne peut plus s'arrêter au point de commencer à trouver "stupide" ce qu'elle fait!

Ce petit ouvrage d'à peine 120 pages est un bon roman. Bien sûr il ne s'agit pas du roman de la décennie mais il est rafraîchissant, divertissant et original. J'ai adoré suivre le quotidien de la reine et partager ses idées sur ses lectures! Un grand avantage, ce sont les découvertes de certains auteurs anglais qui certainement finiront bientôt dans ma PAL!
Outre la satire que nous fait Alan Bennett de la monarchie, l'auteur pose un autre regard sur cette reine que nous connaissons tous. Il la décrit comme quelqu'un ne possédant pas de libre-arbitre, qui doit rendre des comptes à tous ses conseillers et qui est en fait enfermée dans le "devoir"! Elle n'a même pas le droit d'avoir une passion! Elle devient en quelque sorte plus "humaine".
Enfin Alan Bennett montre les bienfaits de la lecture, notamment l'enrichissement procuré. C'est un plaidoyer, une ode à la littérature!

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce petit roman, tant par son côté humoristique, divertissant que philosophique. Alors n'hésitez pas à l'acheter et à le lire pendant une longue après-midi de pluie devant un bon feu de cheminée :)

Le coin des citations:

-Un passe-temps ? dit la reine. Les livres sont tout sauf un passe-temps. Ils sont là pour vous parler d'autres vies, d'autres mondes. Loin de vouloir passer le temps, sir Kevin, j'aimerai au contraire en avoir davantage à ma disposition. Si j'avais envie de passer le temps, j'irai en Nouvelle-Zélande.

Elle découvrait également que chaque livre l'entraînait vers d'autres livres, que les portes ne cessaient de s'ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n'étaient pas assez longues pour lire autant qu'elle l'aurait voulu.


3 commentaires:

  1. J'ai découvert cet auteur grâce au titre La dame à la camionnette. C'était à la fois drôle et grave. Peut-être que je lirai un jour ce titre que tu viens de nous présenter.
    Merci
    C'era una volta de Quel bookan!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien envie de lire ce roman maintenant :) Prochain achat peut-être!

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer