dimanche 19 juillet 2015

Le Père Goriot de Balzac



Auteur: Honoré de Balzac

Edition: Folio classique

Nombres de pages: 367

Prix: 4.60

Synopsis: Rastignac est un jeune provincial qui cherche à s''insérer dans la société parisienne. Il lui manque les manières et l'argent. Pour parvenir, il côtoie les femmes du monde, mais reste attaché à son voisin de la pension Vauquer, le père Goriot, vieillard malheureux abandonné de ses filles. Vautrin, forçat évadé, Marsay, politicien ambitieux, sont animés de même désir de pouvoir. Ils apprennent, chacun à leur manière, les complicités et les alliances indispensables dans une société gouvernée par les intérêts. Seules figures du désintéressement: le père Goriot, vaincu par son amour paternel, et Mme de Beauséant, abandonnée du Tout-Paris.

Avis: Ce roman traînait dans ma bibliothèque depuis un bon moment lorsque je me suis enfin décidé à le lire. Je redoutais les longues descriptions dont on m'avait parlé. J'ai donc commencé avec quelques appréhensions!

L'histoire se déroule au XIXè siècle à Paris dans la pension de Mme Vauquer. Balzac nous raconte la vie des habitants de cette demeure. Il nous présente une véritable galerie de portraits montrant les défauts comme les qualités. Il y Monsieur Goriot, personnage qui m'a beaucoup touché, qui ne pense qu'à ses filles, ne voyant que leurs qualités. Pourtant ce sont de véritables pestes, capricieuses et manipulatrices.
Eugène, personnage type du roman d'apprentissage, qui souhaite parvenir dans la haute société mais qui reste humble, honnête et gentil. Il fait tout ce qu'il peut pour aider le père Goriot!
Vautrin, personnage affable et tant d'autre! Ces personnages nous font parfois ressentir de la haine. A plusieurs reprises, j'ai voulu entrer dans mon livre pour crier sur quelques personnes.
Balzac nous promène dans le Paris du XIXè siècle, entre la pauvreté de la pension aux immenses salons de la capitale. Les descriptions aussi nombreuses soient-elles, sont nécessaires. Elles nous aident à imaginer ce Paris.

En conclusion, ce roman est très bon. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, j'ai été emporté dans cette pension, dans la vie de ces hommes et dans leurs malheurs. Certaines scènes m'ont beaucoup ému surtout la dernière mais je ne veux pas en dire trop!
C'est un roman digne du réalisme et digne de son auteur que je vous recommande!!

Note: 18\20



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire